Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:00



Bulletin météo:
ciel bien gris, couverture nuageuse assez élevée.
                              température: 0° au lever du jour (ou plutôt à mon lever qui ne coïncide pas avec celui du jour) puis 1° au "plus chaud" de la journée.
                              vent nul (ça fait 5 jours que ça dure et mon éolienne est au chômage technique) puis s'est levé dans l'après midi jusqu'à environ 5m/s, soit environ18 km/h, soit environ 10 noeuds, soit environ force 2, faites votre choix dans l'unité de mesure que vous préférez.

Emploi du temps d'un navigateur solitaire sédentaire actuellement.
- lever 8h30, matinal aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi, pourtant je me suis couché à 1h du mat, presque comme chaque jour sauf le week end, à la fin de mon émission préférée sur France inter (voir le site dans les liens).
- p'tit dèj.: yaourt bio nature (vendu ici en brique de 1litre), pain grillé sur mon poêle, mon indispensable confiture de cassis (addiction) et thé avec citron (2 tasses). Pendant que l'eau chauffe sur le poêle, direction Internet pour voir où en sont les bateaux du Vendée Globe: arrivée demain pour le premier. Bravo!
- direction la boulangerie à 5-600m du port. Plusieurs sortes de pains, mais c'est quand même pas comme chez nous, pas de pain avec une belle croûte qui donne du relief et l'odeur, c'est pas pareil non plus.
- direction le chantier naval (3-400m de l'autre côté du canal) pour faire sertir des cosses sur des câbles électriques dont j'ai besoin pour la suite de la matinée.
- installation et connexion d'un coupleur de batteries avec les dits câbles.
- nettoyage complet du petit aspirateur
- vidage hebdomadaire à l'éponge de l'eau de condensation qui se trouve au fond du bateau (eau à 3°).
- balayage du bateau
- travaux de finition intérieure: pose sur les bords de la table de baguettes d'acajou destinées à empêcher ce qui est sur la table de se retrouver par terre quand le bateau gîte en navigation. On appelle ça des fargues.
- repas vers 12h30 aujourd'hui (horaire très variable): saucisson bien de chez nous (merci Maman), carottes, reblochon (merci Maman encore), oranges, le tout arrosé de la 3ème tasse de thé de la journée.
- ballade, 1h30 environ aujourd'hui, pas plus pour pouvoir continuer mes travaux.
- reprise du travail intérieur: pose de baguettes d'angle et d'autres sur les champs des cloisons. Thé Lapsang Souchong délicieux fourni par mon voisin Magnus, marchand de café et thé.
- vers 16h30, je vais voir mes voisins, Jonas et Ann-Sofie, sur leur grand et beau bateau. Jonas réussit à faire fonctionner mon logiciel de cartographie marine. Une fois de plus, je suis persuadé que jamais je ne serai réincarné en informaticien. C'est pas la peine d'ailleurs, il y en a qui font ça tellement bien.

Jonas perplexe mais tenace devant tant d'adversité

- 19h: je chauffe mon dîner déjà tout prêt: hier à midi j'ai été invité à midi au yacht club et comme il y avait beaucoup trop, j'ai embarqué le reste. Pratique, pas cher et très bon en plus: mélange de pommes de terre sautées, de morceaux de saucisses, de petits morceaux de viande, d'oignons. Typiquement suédois paraît-il. Puis oranges, comme d'hab, addiction aux fruits, le tout suivi de 2 tasses de Saveurs du Soir et de chocolat noir (pas tout à fait une addiction, c'est pas tous les soirs).
- retour sur internet pour voir que le 1er du Vendée Globe arrivera demain après midi pendant que le 2ème continue alors que son bateau à perdu sa quille ! Je me dis que si jamais je perdais une quille, encore que je ne vois comment ça serait possible, ça ne serait pas dramatique vu que mon bateau en a deux.
- et ce soir, un petit article à écrire pour mon blog.
De plus, tout au long de la journée, une ou deux communications sur Skype, trois ou quatre mails avec ou sans réponse, le tout en musique ou en écoutant France Inter.
Le tout va se terminer sous la couette avec un bouquin.
Bon, il est pas loin d'1h du matin et je ne vais pas lire parce que je viens de passer 2h sur Skype à discuter avec quelqu'un que je ne connais même pas et qui est sur son bateau à Victoria en Colombie Britannique, près de Vancouver. On s'est raconté nos vies hivernales et nos environnements respectifs et il m'a donné des tuyaux intéressants pour l'électricité du bateau. Je ne serai pas non plus réincarné en électricien.
Ca fait partie des imprévus et et c'est très bien comme ça.
Alors, surtout ne pensez pas que je risque de m'ennuyer seul sur mon bateau, je n'ai jamais eu autant de contacts.
Certes, les voisins, parents et amis sont plus loin qu'avant, mais en même temps beaucoup plus proches.
C'est aussi le constat que fait Pierre sur son bateau au Canada.
Bon, au lit maintenant, la journée suivante a déjà commencé.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o