Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 13:07


Genève, quai Gustave Ador, 8h du matin.
"Allez, vas-t-en, ne reste pas là !" lui dis-je en claquant des mains.
Elle me regarde, sans bouger, les yeux emplis d’incompréhension.
"Allez, vas-t-en, il n’y a rien à faire, ne reste pas là ou ça va être ton tour aussi. C’est foutu je te dis, foutu. Vas-t-en, allez vite, ça ne sert à rien de rester là à côté de lui"
Le compagnon de cette cane colvert s’est fait écraser par une voiture pressée d’arriver à l’heure sur son parking professionnel.
Et, fidèle, elle reste à ses côtés, le suppliant probablement de retourner sur les eaux du lac Léman. Mais non, il ne bouge plus.
J’ai arrêté ma 2 CV au milieu, bloquant la circulation à cette heure de grande affluence, pour qu’elle ne subisse pas le même sort.
Elle a fini par partir mais avant son envol, j’ai vu le désespoir et la tristesse dans son regard. Je peux vous l’assurer, c’était du désespoir dans les yeux de cet animal.
Ma journée a été très triste aussi.

Pourquoi est ce que je vous raconte cette histoire véridique ?
Parce que je viens d’assister depuis le bateau à une scène incroyable.
Un goéland marin, le plus grand, avec le dos noir, survole le proche environnement, comme souvent, planant en prenant appui sur ses magnifiques grandes ailes, à la recherche de nourriture, pour sûr.
Et soudain, il se laisse descendre très rapidement, fondant sur sa proie.
Les choses ne se passent pas toujours aussi simplement que ce qu’on pensait au départ. Nous le savons tous. Eh bien, il en est de même pour les goélands.
Arrivé à la surface de l’eau, il se retrouve assailli par les très violents coups de bec d’une cane colvert défendant bec et ongles sa progéniture, cinq ou six canetons âgés de quelques jours seulement. Une vraie louve !
Quelle détermination ! Quel courage ! Quand on connaît la puissance du bec acéré de ce grand oiseau.
Est-ce la surprise ? Est-ce la peur de se trouver de nouveau face à une telle agressivité ? Toujours est il que l’assaillant est allé voir ailleurs s’il n’y avait pas quelque chose d’autre à se mettre sous la dent. Sans risque.
Et la maman canard, encore tremblante et toute fière, a retrouvé tous ses rejetons qui s’étaient prestement mis à l’abri sous quelques feuillages de la rive toute proche.

Alors, s'il vous plaît, la prochaine fois que, vous promenant sur les rives du lac Léman, de la Vesle, du lac de Sainte Croix ou n’importe où ailleurs, vous croiserez un couple de canards colverts, admirez avec les yeux les belles couleurs du mâle et regardez tout autrement la femelle qui n’a pas reçu, elle, les mêmes atours que son compagnon, et vous verrez alors une très belle créature avec un coeur gros comme ça.



"Oui les animaux ont une âme, Si j'avais déclaré cela devant des Néolithiques, des Egyptiens, des Grecs, des Perses ou des Indiens, j'aurais enfoncé une porte ouverte... Pour tous les Anciens, en effet, l'âme animale était une évidence."
Jean
Prieur,  L'âme des animaux, Robert Laffont, France Loisir, 1986, page 10.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascale 14/06/2009 22:18

bonsoir... comme c'est touchant de lire cette histoire de cane... et bien l'autre jour dans un rond-point d'une zone commerciale digne de ce nom mais située non loin de la vesle... je me suis arrêtée pour laisser passer une cane et ses 6 canetons sur un passage clouté... !!! et comme bien sûr l'homme pressé existe partout... et que les klaxons ont retenti... elle a fait demi tour sur le passage et a repris le trottoir pour sauver sa vie et sa famille... et depuis nous avons ma fille et moi la question de savoir si elle a retrouvé l'eau et la quiétude... pourvu que oui... prenons le temps de voir les canes et les canards là où ils se trouvent et où ils nous apportent quelque sens de la vie !

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o