Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 23:34
Crac !!!! Bien sec. Bien net.
Zut ! J’ai cassé une pièce du gouvernail !
Je vois d’ici Olivier, le constructeur du bateau qui joue au caméléon sur un lavabo...
Meuh non, t’inquiète pas, c’est sur le kayak.
En plus, c’est moi qui l’avais  fabriquée cette pièce. En carbone s’il vous plaît !
Le carbone, je trouve que c’est joli, c’est très solide donc on peut faire léger. J’ai donc remplacé une pièce en contreplaqué par une jolie pièce bien fine en carbone, comme sur une bête de course. Tellement fine et allégée qu’elle a cassé. Eh oui, c’est ça les prototypes, des fois on va trop loin.
Pas grave. Je peux naviguer sans gouvernail, c’était en option, et, de plus,  je sais où trouver de quoi fabriquer une pièce identique, en plus solide, mais pas en carbone cette fois.
Je connais un endroit où les vagues, les vents, les courants viennent déposer tout ce que nous mettons à l’eau au plus grand mépris de notre environnement.
Voilà cette "plage". 5 minutes plus tard, j’avais fait mon choix dans les immondices, bouteilles, chaussures, polystyrène, déchets plastiques en tout genre, morceaux de cordage en polypropylène, bois, contreplaqué, bidons d’huile, etc....
Je rapporte donc 2 morceaux d’un plastique expansé qui sera facile à travailler, 10 mm d’épaisseur, exactement ce dont j’ai besoin.
En fin de journée, quelques coups de scie et de perceuse dans le morceau choisi avec la trace de peinture rouge pour la déco et le tour est joué.
Petite précision : ceci se passait en juillet 2008, en Corse, dans le golfe de Porto.
Qu’une pareille mésaventure m’arrive ici, dans ces archipels suédois, eh bien, je naviguerais sans gouvernail !
Aucune chance de trouver un matériau de substitution ! Il n’y a pas le moindre déchet sur ces côtes, rien, rien, absolument rien ! Même pas un morceau de sac plastique de chez Carrefour ou Leclerc ! Rien, je vous dis, et je n’exagère pas. Même en cherchant, pas moyen de tomber sur une quelconque pollution visible.
Eh bien, moi je dis "BRAVO" et j’applaudis avec toutes mes mains en regrettant de ne pas en avoir plus.
Sommes-nous capables d’en faire autant nous les méridionaux, les bretons, les normands, les basques, les corses ? Nous qui nous vantons d’avoir plus de 5000 km de côtes magnifiques, nous ne sommes pas foutus d’avoir un littoral propre.
Eux, les suédois en sont capables.
Pourquoi ? Oui, pourquoi eux et pas nous ?
Il me semble que c’est une question de culture, d’éducation. Ces gens-là ont la notion du respect. Le respect d’autrui, le respect de leur environnement, le respect de la nature.

Imaginez un peu : la constitution suédoise autorise à chacun de traverser à pied (ou en bateau) une propriété privée à la condition de ne pas créer de dérangement au propriétaire. Il en est de même dans la nature, vous pouvez aller n’importe où à l’exception de certaines zones de protection de la faune, en période de nidification par exemple.
De même, vous pouvez planter librement votre tente là où vous désirez pour une nuit, et pour plusieurs nuits avec l’accord du propriétaire. Evidemment pas juste à côté d’une maison, dans un jardin ou sur des terres cultivées. Cela fait partie des éventuelles nuisances pour les propriétaires.
C’est une très ancienne loi, elle est unique et spécifique à la Suède.
Cela ne serait pas possible sans que soit ancrée profondément la notion de respect.
Il en va de même avec la nature. Avec votre bateau, par exemple,  vous pouvez l’amarrer à la rive, descendre à terre, vous baigner sur une plage privée à condition que ce ne soit pas dans le proche voisinage d’une habitation et que vous ne créiez pas de nuisance de quelque sorte que ce soit.
Sur terrain privé, les chiens doivent être tenus en laisse en permanence.
La chasse et la pêche ne sont pas incluses dans ce droit public d’accès. Pour la pêche, elle est autorisée depuis la rive mais seulement avec une ligne. Pas autorisée en bateau dans des eaux privées.

Quand on pense que dans notre douce France, une loi de 1964 (loi Verdeille) autorisait à l'origine les chasseurs à pénétrer dans toute propriété de moins de 20 hectares pour y perpétrer leurs crimes sans que les propriétaires puissent s'y opposer.
Il a fallu plusieurs condamnations de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme en 2000 pour que cette loi soit en partie modifiée: il y a maintenant un droit de non-chasse.
Le propriétaire doit adresser une demande par lettre recommandée au Prefet pour s'opposer à la venue de chasseurs sur sa propriété. Je vous passe les détails de la procédure.

Selon le Code Environnemental suédois, il est absolument interdit de laisser des ordures dans la nature.
Dans les archipels, par exemple, ont été installées dans les mouillages les plus fréquentés (et il y en a beaucoup) des toilettes "sèches", petits cabanons en bois rouge brique, et des poubelles qu’un "bateau poubelle" vient vider régulièrement. Dans tout autre cas, on se doit de ramener ses déchets avec soi.
Et tout cela fonctionne parfaitement, tout naturellement.
Alors, chers suédois, TOTAL RESPECT !!!!
Puissions nous en prendre de la graine !

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isabelle 11/06/2009 13:56

Les Bretons, Normands, Basques et autres... ne sont peut-être pas les seuls responsables... Les marées, courants, et autre particularités océaniques inconnues en Baltique convoient bien souvent des débris produits ailleurs. Les Suédois sont aussi peu nombreux et tu profites de l'archipel en tout début de saison. comme l'hiver, il est désert, il est encore tout propre, profites-en. Ici, nous voyons arriver la première horde de plaisanciers qui se dirigent dans ta zone. Plus tard, les Stockolmiens vont débarquer avec leur Bavarias... et barbecues !

Marc 15/06/2009 19:30


Tout à fait d'accord pour la façade atlantique, pas mal de choses viennent du large.
Cependant, je ne suis apparemment pas le seul à penser cela.
C'est aussi valable pour l'intérieur des terres où, les courants et les marées ne sont pas très influents.
Et en France, où sont les toilettes, les containers à poubelles ? On en est juste aux balbutiements dans certaines régions et ce sont bien souvent des initiatives privées.
Dans un tout autre domaine, c'est comme pour les aménagements pour personnes handicapées, ça fait aussi partie du respect d'autrui. Quelle avance ils ont dans ces pays scandinaves !
Donc, je persiste et signe.... RESPECT !


jean-pierre 09/06/2009 20:10

tu confirmes ce que j'avais déjà entendu, ç'est vrai que cela doit faire un choc; j'espère et je pense que nos nouvelles générations prennent conscience de ce problème et y seront attentifs et acteurs (optimiste!) mais actuellement c'est vrai que c'est vraiment difficile; il m'arrive avec les enfants de ramasser une cannette ou un sac plastique et bien si il y a du monde autour tu constates des regards interogateurs du style "pourquoi il ramase ce truc dégeulasse?"; Sinon trés actif dans ce domaine en france les surfeurs pour les plages françaises...

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o