Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 16:20

6 0022 9

Aujourd’hui j’ai changé de pavillon de courtoisie. J’ai amené le pavillon norvégien bleu blanc rouge et j’ai envoyé le pavillon bleu frappé d’une croix jaune de la Suède. Je dors en Suède ce soir et je crois que je suis content. D’autant plus que j’ai trouvé un beau ponton accueillant bien abrité du vent de sud ouest de force 4 que j’ai eu dans le nez toute la journée.
Quelques jours auparavant j'ai doublé la pointe sud de la Norvège et les paysages y sont splendides. Une succession de petits archipels avec une quantité innombrable d’îles, d’îlots, de rochers couverts d’arbres et de verdure, l’odeur de résine s’échappant des pins et venant taquiner les narines du navigateur dans les passages étroits de ces labyrinthes naturels. Ariane, prête-moi ton fil si le PC plante et que je n’ai plus de carte...

6 0007-copie-16 0013
6 0016J’aime beaucoup naviguer dans les archipels, même si la plupart du temps VoLuMondu est plus tiré par son6 0013 2 moteur que poussé par le vent. J’apprécie ces passages étroits qui s’insinuent entre ces terres, l’impression d’emprunter des vallées marines comme on le ferait en montagne dans des endroits encaissés. Il faut parfois y chercher un peu son chemin malgré la présence de très nombreuses marques de passage, balises, bouées, cairns, phares. Une découverte à la sortie de chaque virage: ici une belle maison colorée, jaune ou rouge ou alors blanche, là un magnifique bateau d’une époque où les architectes navals se transformaient souvent en artistes. Dire que c’est sur genre d’unités que j’ai appris à naviguer sur le lac Léman... Quand je rencontre ce genre de coques aux grands et fins élancements, je ne peux m'empêcher d’avoir une pensée pour Claude (Léon) Béchard qui m’a tellement appris en matière de navigation, de savoir marin et également bateaux en bois. Je lui dois tant. Merci Léon.


6 0017-copie-2 Je reviens à ces archipels norvégiens où il ferait sûrement très bon faire des randonnées en kayak. 6 0001-copie-1Vais-je sortir le mien de la soute et aller pagayer dans ce dédale ? Non.
Non, parce que je n’ai pas envie de m’y arrêter. Pas envie d’y passer du temps parce que j’en ai mal aux yeux de voir ces endroits littéralement envahis par des maisons de vacances, de propriétés privées, de pontons où il est clairement indiqué, même si on ne parle pas norvégien, qu'on est pas les bienvenus. La fête est gâchée, définitivement. Des maisons par centaines. Partout. Partout. Partout.
Vous voulez jouer les robinsons sur une île ? Passez votre chemin, vous n’êtes pas au bon endroit. En fait de robinson, vous n’aurez pas seulement Vendredi à vos côtés, vous aurez  également tous les jours de la semaine, dimanche et jours fériés compris, la semaine des quatre jeudis et même le 29 février pour faire bonne mesure.
Certes, toutes ces maisons sont belles, souvent grandes, certainement très plaisantes, très agréables à vivre.
Tout est bien ordonné, propret, rangé, soigné. Trop parfait. Les pelouses trop bien tondues. Le bruit de tondeuses, je m'en passerais volontiers en navigant.

Trop c’est trop.
Quel dommage ! Quel gâchis !
En ce moment, la plupart des habitations ont les rideaux tirés, les vacances ne sont pas pour tout de6 0021-copie-1 suite. Je n’ose pas imaginer l’ambiance de tels endroits en plein été. Je me suis laissé dire que la circulation des bateaux à moteur y est pour le moins intense et il faut vraiment faire très attention dans ces chenaux étroits. Les norvégiens aiment beaucoup les bateaux à moteur. Pas besoin de permis pour les conduire, même les enfants y ont droit. Donc il y en partout. Aujourd’hui dimanche ensoleillé, mon proche environnement a été envahi toute la journée par un nombre incalculable de ces embarcations. Je passerai sous silence les comportements de certains, je dirai juste que j’ai arrêté de dire bonjour quand j’en croise d’assez près, les réponses étant trop rares.


6 0005 Depuis les environs de Bergen, j’ai perçu fortement à quel point le pétrole de la mer du Nord dans les eaux territoriales norvégiennes avait amené de la richesse dans ce pays. Si cela n’est pas vraiment perceptible dans le Nord, passé Bergen, c’est criant. Dans une discussion, mon interlocuteur m’a dit que, à priori, dans ce pays tout le monde peut s’acheter un logement, une maison généralement. Effectivement les immeubles d’habitations sont assez rares (je ne sais pas ce qu’il en est à Oslo, la capitale).
D’après cette personne, le standard pour une famille "moyenne" est d’avoir une résidence principale, une maison de vacances, au bord de l’eau de préférence, deux voitures, un bateau et souvent en plus un camping car.
On sent bien cette opulence, cette richesse tellement présente, tellement évidente.
"On est trop riches, m’a-t-il dit, et plus les autres pays ont des problèmes économiques et plus on s’enrichit".
Lors d’une autre discussion, on m’a annoncé, sans sourire: "Nous, entrer dans l’Europe ? Hors de question ! Nous n’allons quand même pas payer pour les autres qui sont plus pauvres !"
Je ne sais pas si c’est un sentiment très répandu mais si ça l’est, pauvre pays, si je peux dire.
Alors, quand je passe devant cet étalage de richesses, ces maisons tellement soignées, ces bateaux regorgeant de puissance amarrés aux pontons privés, je n’envie pas ces gens.
Je trouve que tout ça manque de fantaisie, de désordre.
Et tous ces gens que j’ai croisés sur l’eau aujourd’hui dans leurs véhicules automobiles flottants, à quoi pensent-ils ? Je n’en ai pas vu un seul, pas un qui avait l’air d’être heureux et content d’être là, sur l’eau, sous le chaud soleil de juin qui annonce un bel été.
Peut-être bien, ou plutôt peut-être mal, que le pétrole les empêche de voir les étoiles la nuit dans le ciel, peut-être qu’il tue le rêve.
Mes amis Rita et Jan-Peter ont deux maisons, deux voitures, un bateau et un camping car. Dans la norme. Nous avons beaucoup discuté Jan-Peter et moi. Il est bien conscient de la situation et un jour il a évoqué que l’idée du départ en voilier lui trotte dans la tête. Aux dernières nouvelles, ils vendent leur maison de vacances....
Alors voilà, après un séjour de dix mois, j’ai quitté la Norvège aujourd’hui avec un sentiment mitigé, particulièrement concernant le sud du pays.
J’aime beaucoup le nord avec sa nature rugueuse, authentique, ses habitants qui me semblent plus abordables que ceux du sud. Je pense qu’il se mérite. Ses hivers sont longs, sombres avec ses nuits interminables, insupportables pour beaucoup. J’ai aimé cette période passée aux îles Lofoten. Les lumières incroyables dans le ciel aux variations infinies, les aurores boréales qui me laissaient parfois dans un état de béatitude pendant de longs moments tellement le phénomène paraît irréel, les orques qui m’ont attiré dans cette région et qui ont été aux abonnés absents. Je n’ai pas aperçu le moindre aileron de ces magnifiques mammifères marins, les harengs ne sont pas venus dans le fjord cette année et donc ce grand prédateur qu’est l’orque est aussi allé ailleurs. Je n’en ai ni regret ni frustration, même s'ils n'étaient pas là ils m’ont énormément apporté en imagination, en rêve. Et bien qu’ils aient été absents, leur apport m’a été bien réel, je peux vous l’assurer.
Alors si un jour je reviens dans ce très beau pays, ce sera dans le nord sans aucun doute mais j’ai bien peur que ce ne soit pas pour tout de suite: ça ne sera pas avant que la Norvège ait pris la décision d’arrêter la chasse à la baleine. Cette chasse indigne (mais existe-t-il une chasse digne ?) qui aura été en travers de mon esprit pendant tout mon séjour au point que je me suis souvent demandé si j’avais eu raison de venir dans ce pays. Je sais maintenant que je n’irai ni en Islande, ni au Japon et ni aux îles Féroé (où on s’amuse à massacrer les globicéphales).

6 00036 0017 2

 

Pour terminer, une anecdote et deux informations.

Baltic est très en colère contre moi.
Hier soir le bateau était amarré à un ponton et trois bergeronnettes grises, deux adultes et un jeune, ont élu domicile sur VoLuMondu. Et pas sur les autres bateaux voisins. Non, sur le seul bateau où il y a un chat. Et je me perche sur un cordage, et je me promène sur le pont ou le ponton, et j’irais bien voir comment c’est à l’intérieur....

6 0032
Si c’est pas de la provocation ça pour ma Baltic, elle qui, il y a quelques jours se serait bien attaqué au premier cygne qu’elle ait jamais vu...
Bon, elle est jeune et pour la stratégie de chasse c’est pas encore au point. Le chat est là et les oiseaux dansent...
Et à 4 heures du matin je suis réveillé par des piaillements au pied de mon lit: Elle a attrapé la jeune bergeronnette. Je ne vais quand même pas la féliciter parce qu’elle sait maintenant faire ce que tout chat est censé savoir faire. Et puis, le petit oiseau a l’air encore en bon état (pour combien de temps ?) donc pas question qu’elle le croque là devant moi. Et l’ami des bêtes de sévir une nouvelle fois et de remettre l’oiseau dehors qui n’en demandait pas tant et s’en va retrouver ses parents qui l’attendaient posés sur le panneau solaire et qui piaillaient de joie de le retrouver.
Bon, celle qui ne miaulait pas de joie, je vous laisse deviner qui c’est. D’autant moins que j’ai fermé le bateau pour l’empêcher de sortir et de recommencer...
Pas contente du tout, mais alors pas du tout !

Les deux informations concernent les baleines:
Une bonne pour commencer: L’Australie a porté plainte devant un tribunal international contre le Japon pour chasse illégale à la baleine dans les eaux antarctiques. Enfin quelque chose va peut-être bouger pour mettre un terme à cette ignominie.
La deuxième, que je ne peux pas qualifier de bonne, concerne la baleine grise dont je vous ai déjà parlé dans ce blog et pour la protection de la quelle j’ai sollicité une action de votre part.
Une baleine grise a été vue près des côtes israélienne.
Des baleines en Méditerranée il y en a, mais pas des baleines grises. Les populations de baleines grises de l’Atlantique ont été exterminées il y a plus de 300 ans et, à ma connaissance, il n’y en a jamais eu en Méditerranée.
Alors une baleine grise dans ces eaux-là, c’est bien plus étonnant que si vous rencontriez un ours blanc et un gorille avec lunettes de soleil et casquette à l’envers en train de discuter dans votre jardin en sirotant un apéro.
Selon certains, elle serait venue depuis le Pacifique en passant par le passage du Nord Ouest (au nord du Canada) libre de glace pendant l’été dernier et se serait dirigée vers le sud comme elle l’a toujours fait dans le Pacifique et aurait "tourné à gauche" pour entrer en Méditerranée comme elle l'aurait fait dans ses eaux habituelles pour aller dans les lagunes mexicaines. Un parcours incroyable probablement effectué en recherche de nourriture.
Aux dernières nouvelles d’aujourd’hui 6 juin, elle a été vue au large de Barcelone. D’après photo-identification, il s’agirait du même individu.

Souhaitons lui bon voyage, en espérant qu'elle retrouvera rapidement ses congénères.

ero°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-pierre 15/06/2010 13:29


Hello Marc,
on sent qu'une page se tourne; un joli post plein de bilan.....je suis ok avec toi sur beaucoup de point et je sens une sorte de désoeuvrement (passagère j'espère) mais force est de constater que
dans tous les pays dit industrialisés (froid ou chaud!) le schéma social reste le même; A nous (car je te rejoins) de rester bien éveillés et de passer voir revendiquer d'autres visions..... (peut
être qu'un jour tu iras voguer dans certains pays d'amérique latine)
Sinon peux tu savoir pour le drapeau suédois ce qu'il signifie (couleur et croix)?


Bernard Morin 15/06/2010 04:01


Content de retrouver plus régulièrement tes notes de voyage. Toujours aussi agréables à lire et pousse-au-rêve (comme on dit pousse-au-crime). Quand je naviguais « au long cours », j'aurais aimé
avoir un chat à bord. Le mien restait « à quai », à la maison. Il a maintenant dix-sept ans. Longue vie à Baltic. Elle est très belle.


Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o