Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 01:08

Les Açores sont une des toutes meilleures destinations au monde pour rencontrer et observer les cétacés, dauphins et baleines, 24 espèces fréquentant les eaux qui baignent ces îles.

Cet archipel au milieu de l'Atlantique a une population de cétacés résidents à l'année, dauphins communs (delphinus delphis) et grands dauphins (tursiops truncatus) ainsi que de cachalots (physeter macrocephalus), les femelles et les jeunes uniquement, les mâles migrant vers le Nord en été. D'autres espèces passent entre ces îles sur leur route de migration et pour certaines c'est la destination de leur migration estivale.

Parmi ces espèces migratrices, sont particulièrement attendues, principalement entre mars et mai, les grandes baleines à fanons, baleine bleue (balaenoptera musculus), rorqual commun (balaenoptera physalus) et rorqual boréal (balaenoptera borealis).

A Horta il y a plusieurs compagnies qui amènent en mer les gens intéressés pour ces rencontres toujours magiques, observation et éventuellement nage avec les dauphins.

L'essence du voyage, c'est la rencontre et même si toutes ces personnes croisées sont importantes il en est qui font exception. Pedro fait partie de ces exceptions.

J'ai rencontré Pedro sur le quai, devant le kiosque de sa petite entreprise de randonnées en mer pour l'observation des baleines et dauphins. La conversation s'est engagée au sujet des... cétacés. Non, pas possible !!!!! Incroyable !!!!

Et puis, comme une évidence, nous sommes devenus amis. Mais Pedro, en plus de son expérience sur ces animaux qui sont sa passion, est surtout un monstre de gentillesse et de générosité. Avec sa petite équipe de biologistes marins, il fait le bonheur des gens qu'il emmène quotidiennement sur son grand zodiac semi-rigide en leur faisant partager expérience, connaissance et surtout passion. Il faut le voir à la barre de son bateau, exité comme un gamin devant son cadeau au pied du sapin à chaque fois qu'il voit une baleine ou un groupe de dauphins. Et pourtant il en a vus d'autres, mais c'est toujours comme si c'était la première fois. Et il est tellement heureux de montrer ces merveilles à un maximum de personnes.

Alors, si vous avez envie de venir aux Açores pour voir les cétacés, c'est avec lui qu'il faut aller, vous ne serez pas déçus, je vous le garantis.

Son site internet : hortacetaceos.com

Sa page facebook : Hortacetaceos

Comme promis, les cachalots.

Et maintenant Pedro a l'extrême gentillesse de m'emmener sur son bateau quand il y a une place libre. inutile de vous préciser à quel point cela me touche. Je suis donc presque tous les jours aux premières loges pour admirer baleines et dauphins. En échange, mes photos vont alimenter leur base de données pour l'identification des individus.

Voilà ce qu'on essaie de repérer, le souffle du cachalot. Il est caractéristique, c'est le seul qui est oblique et vers l'avant. La raison en est que son évent se trouve sur la gauche à l'avant de la tête. Les autres grandes baleines soufflent verticalement. Contrairement au cachalot qui a des dents, celles-ci ont des fanons qui leur permettent de filtrer l'eau et retenir la nourriture. Elles ont deux évents situés sur le dessus de la tête, d'où le souffle vertical. Pour le repérage, Pedro a deux vigies à terre équipées de jumelles à très fort grossissement qui lui indiquent où aller pour voir cétacés. Le principe est le même que lorsque le cachalot était intensément chassé autour des îles de Pico et Faïal. Si la visibilité est bonne, les vigies peuvent apercevoir les souffles jusqu'à plus de dix milles nautiques (près de 20 km). Leur travail est absolument indispensable, ils sont les yeux du bateau. Dès qu'un souffle ou un groupe de dauphins est repéré le guidage se fait par radio ou téléphone portable.
Voilà ce qu'on essaie de repérer, le souffle du cachalot. Il est caractéristique, c'est le seul qui est oblique et vers l'avant. La raison en est que son évent se trouve sur la gauche à l'avant de la tête. Les autres grandes baleines soufflent verticalement. Contrairement au cachalot qui a des dents, celles-ci ont des fanons qui leur permettent de filtrer l'eau et retenir la nourriture. Elles ont deux évents situés sur le dessus de la tête, d'où le souffle vertical. Pour le repérage, Pedro a deux vigies à terre équipées de jumelles à très fort grossissement qui lui indiquent où aller pour voir cétacés. Le principe est le même que lorsque le cachalot était intensément chassé autour des îles de Pico et Faïal. Si la visibilité est bonne, les vigies peuvent apercevoir les souffles jusqu'à plus de dix milles nautiques (près de 20 km). Leur travail est absolument indispensable, ils sont les yeux du bateau. Dès qu'un souffle ou un groupe de dauphins est repéré le guidage se fait par radio ou téléphone portable.

Voilà ce qu'on essaie de repérer, le souffle du cachalot. Il est caractéristique, c'est le seul qui est oblique et vers l'avant. La raison en est que son évent se trouve sur la gauche à l'avant de la tête. Les autres grandes baleines soufflent verticalement. Contrairement au cachalot qui a des dents, celles-ci ont des fanons qui leur permettent de filtrer l'eau et retenir la nourriture. Elles ont deux évents situés sur le dessus de la tête, d'où le souffle vertical. Pour le repérage, Pedro a deux vigies à terre équipées de jumelles à très fort grossissement qui lui indiquent où aller pour voir cétacés. Le principe est le même que lorsque le cachalot était intensément chassé autour des îles de Pico et Faïal. Si la visibilité est bonne, les vigies peuvent apercevoir les souffles jusqu'à plus de dix milles nautiques (près de 20 km). Leur travail est absolument indispensable, ils sont les yeux du bateau. Dès qu'un souffle ou un groupe de dauphins est repéré le guidage se fait par radio ou téléphone portable.

L'évent du cachalot.

L'évent du cachalot.

DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.
DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.

DIAPORAMA. Une fois à proximité du cachalot, nous pouvons l'observer plus ou moins longtemps, nous le voyons souffler en général plusieurs fois entre des plongées peu profondes puis il arque son dos et sa grande nageoire caudale sort de l'eau et s'élève majestueusement à la verticale avant de disparaitre sous la surface. C'est le moment tant attendu par tous tant ce spectacle est grandiose, inoubliable. Il s'en suit une grande plongée profonde pendant laquelle l'animal peut descendre jusqu'à près de deux mille mètres, oui, près de deux kilomètres sous la surface, pour aller se nourrir principalement de grands calmars. La durée de la plongée est en général au minimum de trente minutes pouvant aller au delà d'une heure.

Mis à part la nageoire caudale, on voit rarement plus de l'animal que sur cette photo, sauf quand il arrive parfois que le cachalot saute entièrement hors de l'eau, ce que je n'ai encore jamais vu. Il faut imaginer que ce cétacé peut mesurer jusqu'à dix huit mètres de long et peser jusqu'à quarante tonnes. Par comparaison, un éléphant mâle adulte pèse cinq à six tonnes. Imposante la bête, non ?

Mis à part la nageoire caudale, on voit rarement plus de l'animal que sur cette photo, sauf quand il arrive parfois que le cachalot saute entièrement hors de l'eau, ce que je n'ai encore jamais vu. Il faut imaginer que ce cétacé peut mesurer jusqu'à dix huit mètres de long et peser jusqu'à quarante tonnes. Par comparaison, un éléphant mâle adulte pèse cinq à six tonnes. Imposante la bête, non ?

DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

Voici le genre de photo dont les biologistes ont besoin pour identifier les individus. La forme et les irrégularités de la queue sont uniques et en comparant avec d'autres photos il est possible de savoir si l'animal a déjà été vu à tel ou tel endroit.

Voici le genre de photo dont les biologistes ont besoin pour identifier les individus. La forme et les irrégularités de la queue sont uniques et en comparant avec d'autres photos il est possible de savoir si l'animal a déjà été vu à tel ou tel endroit.

DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

© Marc Perrussel

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gilles 15/08/2013 13:10

salut Marc,
manificos!!!!! merci pour toutes ces photos et la petite sortie en mer sur la super vedette.
gilles & sylviane & Gael INTAWANA&Oalen

Kasia 16/06/2013 23:28

Great pictures as usual Marc. I miss Azores a lot and those amazing meetings with whales and dolphins... Greetings from Poland to you and Pedro! :-)

Sonia 11/06/2013 09:41

Une pure merveille, Marc, ces photos... (comme toujours) et qu'est ce que je suis heureuse pour toi que tu aies rencontré Pedro !
Profite au mieux de cette longue et belle escale aux Açores.
Et merci pour la belle leçon sur tes cétacés chéris.

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o