Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:31

C’est l’année de la baleine bleue dans les eaux açoriennes, il semblerait qu’il n’y en ait jamais eu autant.

Lors de leur migration vers les eaux froides arctiques dans lesquelles elles trouveront de la nourriture en abondance, elles s’arrêtent ici le temps d’un petit casse-croûte. Les eaux de l’archipel contiennent ce qui leur convient comme nourriture, le krill. Ces tout petits crustacés sont la nourriture exclusive de ces géantes des océans. Et cela paraît incroyable que le plus gros animal ayant jamais vécu sur notre planète ne se nourrissent  que d’aussi petites choses. Comme toutes les baleines à fanons, son mode d’alimentation se fait par filtration de l’eau.

Krill

Krill

Elle engouffre une énorme quantité d’eau (environ 30 mètres cube) contenant les nutriments et la langue chasse l’eau au travers des fanons (des grandes lamelles de kératine suspendues à la mâchoire supérieure) qui agissent comme un filtre en conservant à l’intérieur de la bouche le krill. Bon, j’imagine que si il se trouve quelques sardines ou maquereaux dans le stock, elle ne va pas les recracher. A moins qu’elle trouve qu’il y a trop d’arêtes, dès fois qu’il y en ait une qui se coince en travers de la gorge…

Nous en voyons pratiquement tous les jours, encore trois aujourd’hui, et jusqu’à huit en une seule sortie il y a quelques jours. Exceptionnel !

La grande bleue
La grande bleue
La grande bleue

Il y a deux jours, une de nos passagères, absolument enchantée d’avoir pu en voir une de près m’a raconté que, alors qu’elle était adolescente,  elle avait vu à la télévision les activistes de Greenpeace s’interposer entre un navire baleinier et une baleine bleue pour empêcher les chasseurs de faire leur sale besogne. A ce moment-là, elle s’est dit que jamais elle ne pourrait en voir parce qu’elles seraient bientôt totalement exterminées.

Et aujourd’hui, elle se trouve très privilégiée de faire partie de cette petite minorité de personnes qui ont pu voir en vrai une de ces géantes, harmonieuse association de puissance colossale et de douceur infinie.

Merci Teresa pour m’avoir fait part de cette réflexion.

Je me sens aussi extrêmement privilégié de les côtoyer pratiquement tous les jours en ce moment. Tout cela restera gravé à jamais dans ma mémoire. Comment oublier le bruit phénoménal de ce souffle qui propulse une espèce de geyser de neuf mètres de haut ? Peut-on soustraire à ses souvenirs la vue de ce dos gris bleuté avec un tout petit aileron dorsal défiler au ralenti pendant d’interminables secondes ? Je la surnomme « la baleine sans fin » tellement elle est interminable, au point qu’un jour sans pain ce n’est rien en comparaison.

La grande bleue
La grande bleue
La grande bleue

Dans le domaine des grands cétacés, même si tous sont extraordinaires, à mon avis il y en a trois qui sont au dessus du lot :

  • le cachalot du fait de ses capacités physiologiques exceptionnelles qui lui permettent de plonger à plus de deux kilomètres de profondeur et de rester plus d’une heure et demi en apnée, du fait également du magnifique spectacle de sa nageoire caudale qui s’élève majestueusement  au-dessus de la surface lorsqu’il est en train de disparaître vers les grandes profondeurs où il trouvera son plat favori, le calmar géant. C’est le roi des océans.
  • La baleine à bosse, c'est la star des océans. C’est une diva, une bête de scène, de celles qui font le show, que tout le monde aime. Elle saute hors de l’eau, sort la nageoire caudale très souvent quand elle sonde, elle frappe la surface avec cette nageoire caudale en faisant de très bruyants splashhhh, elle vous fait coucou avec ses grandes nageoires pectorales blanches. Et en plus elle chante. Une vraie diva, je vous dis.
  • Et bien sûr, la baleine bleue. Elle est, à n’en pas douter, la reine de la planète bleue. Elle est pleine de mystères, on ne connait pas grand chose à son sujet. On en sait certainement plus sur de minuscules insectes que sur elle. Bon, il faut reconnaître que, bien qu’elle soit d’une taille démesurée, elle n’est vraiment pas facile à étudier, on ne peut en voir qu’une petite partie de son corps immense et pour ce qui est de la vie qu’elle mène, il y a aussi encore beaucoup de questions sans réponse. De celles qui passent ici aux Açores, on ne sait même pas d’où elles viennent, pas plus qu’on ne connaît leur chemin de retour à la fin de l’été. Elles ne semblent pas repasser par ici. Et combien y a-t-il d’individus dans la société  baleine bleue ? On ne sait. Par contre ce qu’on sait, c’est que même si il semble que la population augmente depuis l’arrêt de la chasse il y a trente ans, elle ne paraît pas encore tirée d’affaire. Il faut dire que l’espèce a été au bord de l’extinction après que 99 pour cent d’entre elles ont été exterminées par des années de chasse.                                                                                                         
La grande bleue
La grande bleue
La grande bleue
La grande bleue
La grande bleue

On ne peut donc que lui souhaiter, d’une part, de survivre et, d’autre part, de continuer à nous faire rêver en gardant ses mystères...

La grande bleue
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o