Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 01:05

Déjà six semaines à quai à Horta. Le temps passe vraiment vite.

J'avais prévu de prendre la direction de l'Europe continentale la première semaine de juillet et... je suis toujours là. Pas moyen de me résoudre à larguer les amarres. Ce n'est pas nouveau que j'aime bien Horta et que je m'y sente bien. Mais surtout comment envisager de quitter Pedro, son équipe et les cétacés ?

Pratiquement tous les jours, je vais une à deux fois en mer (3h30 à 4h à chaque sortie) autour des îles de Faïal et Pico à la rencontre des baleines, principalement des cachalots, et des dauphins. Nous emmenons des touristes qui ont donc la possibilité, la chance, de pouvoir admirer de très près ces animaux magiques.

hortacetaceos.com
hortacetaceos.com

hortacetaceos.com

Nous n'allons pas chercher les animaux au petit bonheur la chance.

Hier on m'a demandé où se trouvait exactement les dauphins. J'ai répondu qu'en général on les trouve dans l'eau. Ici, aux Açores et nulle part ailleurs, on utilise toujours la même méthode que lorsque la chasse au cachalot était autorisée, il y a des vigies en poste à terre, à des points stratégiques des côtes. Ces quelques hommes passent les journées entières à observer avec de puissantes jumelles la surface océanique pour repérer le souffle du cachalot, celui d'une autre baleine ou la présence de bancs de dauphins. Si les conditions de visibilité sont très bonnes, ils peuvent dire si c'est cachalot ou un rorqual commun qu'ils ont aperçu à 15 milles (27 kilomètres). Leur rôle est donc absolument essentiel.

Les informations obtenues sont transmises aux bateaux et, une fois sortis du port, le radio guidage commence.

Une fois arrivé à proximité de l'endroit où ont été vus les animaux, c'est à l'équipage de jouer en scrutant la surface sur 360° pour apercevoir un souffle ou des ailerons de dauphins. Pas toujours évident selon la luminosité. Parfois ce sont les clients qui trouvent les premiers.

Les cachalots ne restent pas toujours en surface, ils plongent pour aller chercher leur nourriture, des calmars géants, et la durée d'immersion est au minimum de 30-35 minutes et jusqu'à une heure et demi pour les plus grands mâles. Petite précision, ces géants de la mer peuvent plonger jusqu'à deux mille mètres. Pour repérer leurs proies, pas question d'utiliser la vue car il fait rapidement tout noir sous l'eau. Il utilise donc un système d'écholocation, une espèce de sonar. Ils émettent des "clics" sonores dont ils reçoivent un écho lorsque ces sons rencontrent quelque chose.

Quand nous les voyons pas en surface, nous utilisons un hydrophone directionnel, un micro dans une parabole, que nous mettons dans l'eau pour capter les "clics" et Pedro, écouteurs sur les oreilles, peut dire combien il y a de cachalots et dans quelle direction ils se trouvent par rapport à nous.

C'est un outil très très utile dont nous disposons depuis deux semaines seulement. Nous avons modifié un hydrophone qui ne nous donnait pas la direction en un modèle directionnel beaucoup plus efficace. ça a un aspect un peu bricolé (on m'appelle ici dorénavant Marc Gyver, allez savoir pourquoi...) mais ça fonctionne très bien.

notre hydropnone magique
notre hydropnone magique
notre hydropnone magique
notre hydropnone magique

notre hydropnone magique

Hier après midi nous avions à bord deux familles françaises, 4 adultes et 5 enfants. Je ne vous dis pas l'ambiance à bord ! La mer étant un peu agitée, c'était un du style fête foraine, le grand huit et la chenille réunis. Et lorsque le cachalot a montré son imposante nageoire caudale quand il a plongé, cris et applaudissements pour tout le monde.

Horta, île de Faïal

Puis un grand groupe de dauphins communs, plus d'une centaine, sont venus envahir l'océan autour de nous, certains pratiquement à toucher le bateau, d'autres à effectuer de formidables bonds dans les airs. Je peux vous assurer que les enfants n'étaient pas les seuls à s'extasier devant le spectacle, parents et équipage n'étaient pas en reste. Devant la joie de ces enfants (et de leurs parents), je pense que le plus heureux de tous devait être Pedro. Il faut dire qu'il a vraiment fait tout ce qui était possible pour trouver les cachalots dans des conditions difficiles. Et il les a trouvés. Une des petites filles m'a dit : "je ne suis pas prête d'oublier cette journée ! Au début, je me suis dit que c'était pas gagné de trouver les cachalots." Je lui ai confié que moi aussi au début je pensais que ce n'était pas gagné. Mais Pedro était là !

Chaque sortie est différente. On ne sait jamais avec quel butin visuel on va rentrer. Il y a des jours où on gagne le jackpot en voyant dans de bonnes conditions 6 à 7 espèces différentes de mammifères marins dont plusieurs cachalots (18 lors de ma deuxième sortie !) et d'autres jours où, allez savoir pourquoi, le bilan est moins "majestueux" avec aucun cachalot et "seulement" une ou deux espèces de dauphins. Le "seulement" n'a rien de négatif, la rencontre avec les dauphins est toujours un moment intense.

Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal

Une autre activité est la nage avec les dauphins. Elle est autorisée avec seulement cinq espèces de dauphins et réellement possible avec seulement trois d'entre elles : dauphins communs, grands dauphins et dauphins tachetés.

Après avoir étudié le comportement du groupe de dauphins et s'être assuré qu'il n'y a pas de très jeunes animaux, Pedro met son bateau en position favorable pour s'assurer que les nageurs (avec masque, tuba et palmes) vont bien voir les dauphins. pas plus de deux personnes en même temps dans l'eau. Et, souvent en fonction du comportement des nageurs, les dauphins restent autour du bateau, spectacle subaquatique assuré. Les sourires qui s'affichent sur les visages à la sortie de l'eau en disent long sur les sentiments retirés de l'expérience. Quand ce ne sont pas les larmes... Séquence émotion.

Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal
Horta, île de Faïal

Alors pourquoi ne pas prolonger mon séjour ici avec tous ces amis terriens et aquatiques ?

Et tout de même une grosse pensée pour ma chère amie Rosalie ainsi que Cédric que je devais retrouver en Espagne. Je leur fais faux bond, j'espère qu'ils ne m'en tiendront pas rigueur trop longtemps. Dommage que le sillage de leur bateau ne les mène pas ici, ça aurait été vraiment top.

©Marilia Olio

©Marilia Olio

Horta, île de Faïal

© Marc Perrussel

0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

medical billing 29/01/2014 08:09

I love travelling and I often go for adventurous tours with my friends. I like underwater swimming and trekking and I will visit this place for sure. Thanks for sharing this with us and keep posting more updates in your blog.

Jeanneau 27/09/2013 19:22

Merci Marc pour cette instant d'évasion! Je suis également un grand aventurier et je cherche une nouvelle destination mon prochain voyage à bord de mon bateau à voile Jeanneau. Grâce à toi, je sais où est ce que je vais me rendre à la fin de l'année! :)

catherine 15/07/2013 20:10

Trop beau ces photos, Marc, fait le plein de bons moments et adishats

marie 10/07/2013 14:15

hello, une idée : prolonge jusqu’à ton prochain séjour aux Açores!
tu es bien, reste la vie c'est maintenant.
besos

sonia 09/07/2013 13:54

Prolonge Marc... Prolonge.... Tu es à un endroit que tu aimes, avec des gens que tu aimes, des animaux que tu aimes... Et nous, tu nous régales avec tout ça !

Cisca 09/07/2013 10:01

Je pense aux enfants qui ont vécu cette fabuleuse expérience et qui n'oublieront jamais la magie de ce moment. Bravo Marc et merci de partager ton rêve avec nous; Cisca.

Valérie 09/07/2013 09:51

Bonjour Marc, ce qui me touche le plus c'est le sourire porté par chacun suite à cette rencontre avec ces merveilleux mammifères . Belle continuation à toi. Valérie

pascale 09/07/2013 08:21

en lisant ton blog Marc, l'émotion est garantie, ressentie... merci encore ! c'est génial !

Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o