Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 00:02

Pas mis le nez dehors aujourd'hui. Baltic a essayé 2 ou 3 fois mais très brièvement puis est venue se frotter ou plutôt s'essuyer contre moi. Vent force 6 à 7 avec pluie abondante toute la journée.

Donc au programme: couette, livres, thé.

Une journée bien cool de temps en temps, pas mal.

L'endroit est très beau, le bateau amarré au ponton bien abrité de Sven. Heureusement que je me suis promené hier en arrivant alors qu'il faisait un temps estival.

 

6 0021  

 

Bergen.

Deuxième ville de Norvège. D'un côté agréable avec ses petites rues pavées bordées de maisons en bois anciennes. D'un autre côté, même si ce n'est pas encore la haute saison, les touristes et tout ce qui va avec...

 

  6 0001
 6 0046

 

Et ce qui va avec c'est aussi la bêtise, ou l'inconscience, de certains qui se font prendre en photo devant un étal de peaux de loups et de phoques ou alors qui prennent plaisir à goûter à la viande de baleine. Vous la préférez fumée ou en brochettes ? Berk, la nausée....

6 0042-copie-1 6 0043 


Jour calme

Il y a des jours où il n'y a pas du tout de vent. Pas grave. J'aime le calme. Le bateau est posé sur un miroir. Pas une ride, pas le moindre relief, aussi petit-soit il, sur cette surface lisse.

La chaîne de l'ancre est verticale, elle ne serait pas là que le bateau ne bougerait même pas dans cette baie circulaire dont l'entrée ne fait que six mètres de large, le bateau en faisant quatre. Je passe de longs moments à regarder et écouter les huîtriers pie, ces jolis oiseaux blanc et noir avec un bec long, pointu et rouge flamboyant. Quand il ne sont pas posés sur le rivage, juste à la lisière de l'eau à fouiller le sol à la recherche de quelque nourriture, ils volent très vite, souvent par deux, en poussant des petits cris bref très sonores. Je n'en avais vu que quelques uns en Suède alors qu'il y en a beaucoup en Norvège. Il ne me semble pas en avoir vu aux îles Lofoten, peut-être parce que ce n'était pas la bonne saison. Je les aime bien, ils me tiennent souvent compagnie.

 

  6 0019-copie-1 huitrier-pie 

 

Contraste

J'y vais, j'y vais pas ? telle est la question du jour. J'attends, j'attends pas ? Il va se lever quand ce brouillard qui étouffe de son épaisseur tout mon environnement ?

j'ai envie de partir quand même, rien ne me presse pourtant mais j'ai envie. Je lève l'ancre.

En avançant lentement je repère la sortie de mon écrin nocturne et dehors, le gris, épais, complet.

Radar en marche, l'A.I.S. (appareil de prévention des collision) aussi. Avec la cartographie électronique je sais aussi assez précisément où je me trouve. Mes yeux ne regardent pas la mers et les obstacles, que de toutes façons ils ne verraient pas, ils regardent les trois écrans placés devant moi. C'est un bon exercice...

Pendant ces quelques heures "à l'aveugle", l'A.I.S. me montrera une dizaines de bateaux dans les proches parages.  Je n'en apercevrais qu'un seul, un bateau qu'on dirait fantôme, passant à 200 m sur bâbord. Si si, il est bien là sur la photo de droite, regardez bien.

Les autres, à part les avoir repérés sur les écrans, je les sentirais après qu'ils soient passés, VoLuMondu étant chahuté par leurs profonds sillages.

 

6 0051    6 0053

 

Et puis, et puis, subitement il a disparu. Pas de vent pour pousser au loin cette atmosphère cotonneuse, et pourtant il n'est plus là. je ne m'en plains pas.

Et 2 ou 3 heures plus tard, VoLuMondu a ce qu'il lui faut pour déployer ses ailes blanches et allonger la foulée, 25 à 30 noeuds de vent par le travers, son allure de prédilection. Je passe de grands moment à contempler son long sillage ourlé de blanc.

6 0011  6 0017-copie-1

 

 

 

Lysefjord

Le Lysefjord, probablement le plus connu des fjords de Norvège. Impressionnant. Pas très long (20 milles, 37 km), mais assez étroit. Mais dans cet endroit particulier de toutes façons le regard n'apprécie pas l'horizontalité mais essentiellement la verticalité. La montagne tombe dans la mer. Tout droit. Chute libre. Jusqu'à 900m d'à pic ! Et de là-haut, pour ajouter à cette notion de chute verticale, les cascades laissent tomber une eau qui vient je ne sais d'où, cette eau qui à certains endroits n'arrive pas au pied de la chute, elle se trouve pulvérisée par les courants d'air qui peuvent être violents le long de ces falaises. C'est beau. Tout simplement beau. la Nature.

6 0083-copie-1 6 00461 
 6 0024  6 0064

 

Et voilà à vue de bateau (au téléobjectif) et à vue de gens pas trop sensibles au vertige. 600 m d'à pic.

6 0034-copie-1  Lysefjord

                                                                                                                         photo internet

 

Et pendant que VoLuMondu creuse son sillon qui se referme immédiatement derrière lui, les images défilent, différentes à chaque instant, variation sans limite...

6 0002-copie-1

6 0036


6 000222

6 0060-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o

Partager cet article

Repost 0

commentaires

herbivore 08/06/2010 20:08


wahou!
...
...
...
Les photos, le texte... ca me fait rêver!


jean-pierre 07/06/2010 14:34


Merci Marc pour ses nouvelles, ses belles nouvelles. Effectivement tu abordes la notion du temps, tout un programme!!Tu sais que ne savoir rien faire est un luxe! j'ai bien dit ne savoir rien faire
car je pense que cela s'apprend dans nos sociétés toujours en mouvement.
Sinon j'adore voir VoluMondu avec un si beau sillage; quel pied ça doit être!
Bon vent........


Syma 04/06/2010 15:56


Toujours aussi sublimes, et les photos, et les écrits du narrateur! Merci de continuer à nous faire rêver, Marc; bises, à bientôt!


rifflet 04/06/2010 09:35


Merveilleux , Marc , quel beau voyage tu fais ; quel bonheur de pouvoir le faire , et pour moi de pouvoir le suivre avec des photos toutes plus belles les unes que les autres . Françoise , La
Rochelle .


yvon 04/06/2010 09:06


Magnifique. C'est le pied que de suivre ce périple en rêvant qu'un jour peut-être .... Bonne continuation.


Présentation

  • : Le blog de Marc
  • Le blog de Marc
  • : voyage en bateau, nature, rencontres, photo, etc...
  • Contact

Où suis je ? Where I am.

Pour voir la position du bateau cliquez sur link puis utilisez le curseur à gauche pour vous approcher ou vous éloigner.

 


 


Trajet déjà parcouru
trajet

Recherche

Prophétie indienne

"Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
seulement après que la dernière rivière a été polluée,
seulement après que le dernier poisson a été pêché,
alors seulement vous vous rendrez compte que l'argent ne peut être mangé."

Paroles de la mer

"Si le large t'appelle, vas-y, ce n'est pas en regardant l'océan qu'on découvre la perle, mais en plongeant dedans.
Alors vas-y, plonge.
Plus tard tu découvriras que la perle et l'océan sont aussi en toi."
Philippe Pelen

Texte Libre

A consommer sans modération

"La vie c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."
John Lennon

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Passer sa vie à cheminer le long d'une route droite, profondément encaissée entre de hauts talus, est faire médiocre usage des jours que le destin nous a accordés, tandis qu'ils peuvent être ensoleillés si l'on grimpe le talus pour flâner en liberté sur le vaste plateau qui le surmonte."
Alexandra David-Neel
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"7 heures du matin peut être. Je n'ai plus l'heure et je m'en moque."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La seule chose dont on soit sûr à l'avance de l'échec, est celle que l'on ne tente pas."
Paul-Emile Victor
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Je ne vois pas de délégation de nos Frères à quatre pattes.
Je ne vois pas de siège pour les Aigles.
Nous oublions et nous nous croyons supérieurs.
Mais nous ne sommes en fin de compte rien de plus qu'une partie de la Création. Et nous devons réfléchir pour comprendre où nous sommes situés.
Nous sommes quelque part entre la montagne et la fourmi.
Quelque part et seulement là comme une partie et parcelle de la Création."
Oren Lyons Iroquois Onondaga.
Extrait d'un appel aux organisations non gouvernementales des Nations Unies - Genève - Suisse - 1977.

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"La nature est lente mais sûre.
Elle ne travaille pas plus vite qu'elle n'a besoin de le faire.
Elle est la tortue qui remporte la course de la  persévérance."                                                                                                 

Henry David Thoreau
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."
Victor Hugo
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde."
Barbay d'Aurevilly
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
" Faites ce que vous êtes capables d'effectuer ou croyez pouvoir faire. L'audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie."
Goethe

o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux. Tout homme qui chasse s'endurcit pour la guerre."
Marguerite Yourcenar
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o
"Il faut sauver les condors. Pas tellement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines pour les sauver. Car ce seront celles-là mêmes dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes."
Mac Millan, ornithologue du XIXe siècle
o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o°o